... you are beautiful, whou-ou! merci mika (avec tes 50 kilos tout habillé) d'essayer de me remonter le moral: mais à quoi bon transpirer toute la journée (et toute la nuit), voire suer à grande eau dès que je sors de l'habitacle climatisé de la voiture ou d'un centre commercial, si c'est pour me rendre compte en sautant allègrement sur la balance (c'est une expression, j'essaierais plutôt d'y grimper en tâtonnant des orteils, en retenant mon souffle, comme si cela pouvait infléchir le cours fatal des choses!), me rendre compte disais-je, que ma masse corporelle accuse un kilo de plus qu'à mon départ  de l'insoutenable pesanteur de l'être!

1ère hypothèse: comme j'ai d'une certaine manière fait un demi-tour de terre, une loi scientifique quelconque explique sûrement ce phénomène, à savoir que la force d'attraction est plus forte à la guadeloupe qu'en france métropolitaine, parce qu'on est plus proche du pôle sud; donc en réalité, de même qu'il n'est pas la même heure à paris il n'est pas le même poids; convaincant, non? NON?

2ème hypothèse: le planteur à l'apéro, c'est sucré, les accras et les petits pâtés, c'est gras: mes repas atteignent 5000 kcl par jour et je suis saoûle un jour sur deux. Certes, mais où est le dépaysement si je ne goûte pas les spécialités locales, la mer turquoise à 30° devrait me suffire alors ?

3ème hypothèse: cette autre explication scientifique fournie à ma belle-soeur, qui vit ici depuis 10 ans, par une de ses collègues "ici, même l'air que tu respires, il fait grossir!" ben voilà, je n'y suis pour rien, je ne peux quand même pas arrêter de respirer, non? NON?

Cela dit, une autre explication scientifique m'a été fournie par monsieur lui-même, qui, s'empressant de se peser à  peine arrivé chez sa soeur ( la belle-soeur suscitée, donc) et manifestement mécontent du résultat, a aussitôt décrété " de toute façon, on est toujours plus lourd quand on sort de l'avion! "

dis donc, comme si c'était pas assez dur de gérer le jet-lag, mais comment font les top-models ???