Mardi dernier, pour ma soirée d'anniversaire, monsieur kewpie m'a emmenée voir "La cage au folles"

Pas le film, hein, la pièce!

"Je te préviens tout de suite" m'a-t-il annoncé "c'est pas une soirée télérama".

Encore heureux! S'il croit qu'après une journée de cours émaillée de fabliaux du 13ème siècle, de schémas actantiels et de points de vue du narrateur, j'ai encore envie de me triturer les méninges et de prendre le RER pour aller voir une pièce avant-gardiste à Nanterre ou à Bobigny!

Surtout qu'il m'a offert l'intégralité des contes et nouvelles de Maupassant dans la Pléiade, donc pour la caution intellectuelle j'ai ce qu'il faut...

Là, c'est juste pour le plaisir d'être de mauvaise foi, car j'adore Maupassant (ah, je vous l'ai déjà dit?) d'ailleurs certains fidèles lecteurs de ce blog, qui ont eu la malchance de m'avoir pour professeur, pourraient vous le confirmer!

Bref, toujours est-il que j'étais tout à fait enchantée de me retrouver entourée de sexagénaires, dans ce petit théâtre de boulevard, à savourer l'accoutrement de Zaza (Bourdon )Moretto, mais mon cher et tendre, moins à l'aise que moi devant ce divertissement sans prétention, et sûrement plus intellectuel, m'a soufflé, à l'entracte: "mais je te rassure, ton cadeau, c'est pas ça, c'est un voyage à NEW-YORK!"

Une vraie surprise, qu'il a soigneusement organisée avec la complicité de mes parents, qui garderont les kewpies pendant les vacances de la toussaint.

Jusque là, tout va bien, it's all right (je m'entraîne)

Je dois juste vérifier que mon passeport est en cours de validité, car il paraît qu'il faut désormais un passeport biométrique.

Le lendemain, je passe un coup de fil à la mairie, no problem (je maîtrise!) mon passeport est en cours de validité, il a été émis avant 2005, il comporte 36 pages.

"Mais, me précise-t-on, vérifiez qu'il soit en bon état, que la photo ne se décolle pas, par exemple, car les douaniers américains sont assez tatillons" (en même temps je préfère qu'ils soient regardants plutôt que de commencer et de finir mon séjour par un looping sur tour)

Un coup d'oeil à ma photo...un coin se décolle bien un peu mais je ne vois pas comment on pourrait supposer que j'ai falsifié mon passeport, et puis, après tout, j'ai une bonne tête, non?

Le surlendemain, ça tombe bien, on dîne chez des amis qui travaillent à Air F...e et sont en charge du secteur Etats-Unis. Je montre mon passeport, le verdict tombe: "ah mais non là, Pascale, ça va  pas être possible, ça passera jamais".

ok, no problem, it's all right...

Mardi, je montre mon passeport à la mairie, et, de nouveau, la sentence: "Il faut le faire refaire, il est trop abîmé" (mince alors, c'est de ma faute s'ils utilisent du papier merdique de piètre qualité?)

Je tente quand même ma chance: "Et si j'y vais malgré tout avec ce passeport?"

Air dubitatif du guichetier, qui tourne et retourne l'objet du délit:

"Au mieux, ils vous cuisinent pendant 3 heures, au pire ils vous refoulent à la frontière"

well, it would'nt be kind of them! But... ça a le mérite d'être clair!

Comme je n'ai pas trop envie de jouer les Tom Hanks dans The Terminal et de dormir à l'aéroport, je me renseigne sur les démarches, persuadée que, puisque mon passeport est encore valide, on m'épargnera les formalités d'usage (je suis très naïve, ou du moins, je crois toujours que les organismes administratifs peuvent faire les choses simplement. Je devrais savoir que c'est une utopie, ça fait 18 ans que j'ai affaire au rectorat à chaque mois de septembre!)

Que nenni! c'est comme d'habitude (donc 15 jours au minimum) et encore pire en ce qui me concerne au niveau des documents à fournir, car, comme je suis née à l'étranger, il faut que je passe par le tribunal administratif de Nantes pour obtenir un extrait d'acte de naissance; comme mon père est également né à l'étranger, (une vraie famille de métèques, je vous dis!) je dois fournir l'extrait d'acte de naissance de ma mère, née en France, pour justifier de ma nationalité française...c'est absurde, kafkaïen, ubuesque, tout ce que l'on veut mais c'est ainsi...

Le plus amusant, c'est que le monsieur de l'accueil, devant mon air désemparé, a tâché de me rassurer "au pire si votre nouveau passeport n'est pas prêt à temps vous avez l'actuel..."

Bien sûr, celui qui m'empêchera peut-être d'entrer sur le territoire américain! n'oublions pas que je n'avais AUCUN besoin de refaire mon passeport pour les 5 années à venir si ce n'etait précisément pour ce voyage-ci, en raison de la grande rigueur du gouvernement américain.

DONC, je ne vais sûrement pas prendre le risque de me pointer avec mon ancien (et néanmoins toujours valide!) passeport tout en ayant parallèlement déboursé 88 euros pour en avoir un autre qui m'attend sagement à la mairie pendant qu'on me torture questionne à la douane!

La providence s'est matérialisée sous les traits de ma maman (les mères font l'impossible, tout le monde sait ça) qui a absolument tous les papiers chez elle, "sous le coude" comme elle dit (et étant donné son sens du rangement et de l'organisation, ce n'est pas qu'une expression) .

Suite à mon appel désespéré, au bout de 5 mn elle les avait trouvés, le lendemain elle les postait.

Very good new, isn't it?

Mais vous savez quoi?

Il y a une grève de la Poste dans mon quartier!

Pour une durée illimitée.*

Vous connaissez un truc pour recoller discrètement une photo?

*Je suis habituellement toujours solidaire des fonctionnaires comme vouzémoi (bon d'accord, surtout comme moi) mais là étrangement pas du tout :-)

terminal