S'il y a une chanson capable de me faire replonger dans mes souvenirs d'enfance, c'est bien celle-ci!
A l'époque, au mitan des années 70, je vivais un de mes premiers hivers parisiens, et je ne songeais qu'à  retraverser l'Atlantique pour repartir en Afrique...
J'ai eu assez peu souvent l'occasion de reprendre l'avion depuis, mais l'émotion est la même à chaque fois. Si bien qu'il me semble que c'est bien dans ce morceau de métal volant que je me sens le plus chez moi, finalement :-)

Alors, aux plus jeunes d'entre vous, cette chanson semblera peut-être abominablement ringarde (c'est vrai que les trémolos dans la voix de Nicolas Peyrac sont un peu datés!), mais elle m'a tellement transportée et fait rêver, lorsque je l'entendais à la radio, à l'arrière de la Peugeot 504, que je ne peux que lui rendre un hommage aujourd'hui, à deux jours de mon départ à ...
NEW-YORK!!! *

*si vous vous attendiez à entendre du Téléphone (un jouur j'irai là-baaas), c'est bien mal me connaître, je déteste la voix de fausset de J-L Aubert.