Onze ans, et ça y est, l'adolescence pointe le bout de son nez...

Ma lunaire devient secrète, ma grande fille est presque une jeune fille, toujours charmante, délicieuse, gentille, toujours un pied dans l'enfance, mais l'autre sur la rive du monde des presque collégiens, de ceux qui ne disent plus tout à leurs parents, lèvent parfois les yeux au ciel et dansent en cachette dans leur chambre.

Cette année sera celle des grands changements, de l'adieu à l'école primaire, des nouveaux choix, des nouveaux amis...

 Puisses-tu l'aborder avec la bonne humeur et la joie de vivre qui te caractérisent, mon oiseau chanteur!


raphoularose